> Mon chat - Au quotidien > Voyager avec mon chat
Voyager avec mon chat

C’est décidé, cette année vous partez en vacances avec votre chat ! A l’étranger ou en Belgique, nous vous livrons tous nos conseils et astuces pour un voyage inoubliable et sans encombre.

Voyager en dehors de la Belgique ? Que dit la législation ?

Pour pouvoir voyager au sein de l’Union européenne, les chats doivent disposer d’un passeport européen, délivré au moment de l’identification de votre animal, et être vaccinés contre la rage

 

En cas de voyage en dehors de l’Union européenne, vérifiez bien à l’avance les procédures du pays de destination car celles-ci peuvent être longues et fastidieuses. 

 

N’hésitez pas à demander conseil à votre vétérinaire, il saura vous aiguiller au mieux sur les précautions à prendre lors du voyage, suivant l’état de santé de votre animal, ainsi que sur les spécificités de votre destination.

Le saviez-vous ? La rage est la seule maladie pour laquelle une vaccination est obligatoire lorsque vous voyagez avec votre chat. Parlez-en bien à l’avance avec votre vétérinaire : en cas de première vaccination contre la maladie, l’injection doit être effectuée au moins 21 jours avant votre départ !

 

Pour plus d’informations, rendez-vous sur le site des Affaires Etrangères ou le SPF santé publique.

Dois-je consulter mon vétérinaire avant le départ ?

Pour un voyage en toute tranquillité, consultez votre vétérinaire au moins un mois avant le départ. Il pourra de cette manière vérifier l’état de santé global de votre chat et lui administrer certains vaccins ou antiparasitaires en fonction de votre destination.

Certaines régions du globe, sont propices à la « dirofilariose cardio-pulmonaire ou « maladie des vers du cœur », une maladie mortelle provoquée par un ver long et fin et transmise par une piqûre de moustique. Apprenez-en plus ici.

Qu’emporter avec moi pour le voyage ?

Le plus important est d’emporter le passeport européen de votre chat car, sans celui-ci, vous ne pourrez pas vous rendre en dehors de nos frontières. 

 

Pour tout voyage, procurez-vous une cage de transport adaptée, dans laquelle votre chat sera confortablement installé et où il pourra aisément se lever et retourner. Dans le fond de la cage, installez une serviette éponge qui permettra d’absorber l’urine ou les éventuelles selles. 

Si vous empruntez des transports en commun (avion, train, bateau), pensez à apposer une étiquette sur la cage avec vos coordonnées.

 

Pensez également à emmener avec vous :

  • Une trousse de premiers soins.
  • Le nécessaire pour abreuver et nourrir votre chat.
  • Son panier ou couverture.
  • Ses jeux.
  • Le nécessaire pour ses besoins.
Comment bien se préparer à un trajet en voiture ?

Les trajets en voiture peuvent être un moment stressant pour nos animaux. Afin de passer un agréable voyage, veillez au préalable à familiariser votre chat à la voiture :

  • Faites-lui visiter l’habitacle lorsque la voiture est à l’arrêt, moteur coupé.
  • Habituez-le aux courts trajets. 
  • Récompensez-le si tout se passe bien.
  • Des sprays antistress, à pulvériser dans la cage de transport, peuvent également aider à apaiser votre chat lors des trajets en voiture.

N’oubliez pas que votre animal doit être confortablement installé et attaché de manière sûre dans le véhicule. En été, veillez également à protéger la cage des rayons du soleil.

 

Contrairement aux chiens, les chats n’ont pas besoin de se dégourdir régulièrement les pattes lors d’un trajet en voiture. Les extraire de leur cocon et les immerger dans l’atmosphère bruyante et agitée d’une aire d’autoroute risque même de les perturber. 

 

Lors de vos pauses, n’hésitez cependant pas à lui donner un peu de nourriture ainsi que de l’eau. Si vous quittez le véhicule en période de forte chaleur, sortez la cage et placez-la dans un endroit ombragé afin d’éviter le coup de chaleur.

Quelles solutions s’offrent à moi pour faire garder mon chat ?

Partir en vacances-ou même en week-end-avec son chat n’est pas toujours facile. Si certains hôtels, campings ou locations saisonnières acceptent les animaux, il n’est pas évident de trouver la perle rare ! Il est également possible que votre compagnon déteste les longs voyages ou que son état de santé ne les lui permette pas. Quelle solution adopter ? Quel compromis entre le bien-être de votre chat, ses besoins, les vôtres ainsi que votre budget ? Petit tour d’horizon des différents modes de garde :

  • La famille, les amis ou les voisins.
  • Le chenil ou la pension pour chats.
  • Le cat-sitting, lorsqu’une personne (un pet-sitter) se rend plusieurs fois par jour à votre domicile ou loge chez vous afin de s’occuper de votre animal.
  • La famille d’accueil ou l’échange de garde, lorsqu’une famille héberge votre animal chez elle en échange ou non d’un service similaire lors de ses propres déplacements. 

Pour vous aider dans votre choix, votre vétérinaire est un excellent interlocuteur. Il connaît certainement de bonnes adresses de pensions, des clients désireux de faire des échanges de garde, des amoureux des animaux qui souhaitent accueillir un ou deux chats de manière ponctuelle ou encore des étudiants souhaitant devenir cat-sitters.

En hiver : quelles précautions pour mon chat ?

Bien que les chats résistent parfaitement aux basses températures grâce à leur pelage, quelques précautions sont à prendre si votre compagnon à l’habitude de sortir :

  • Par temps froid, veillez à ce que votre chat ne reste pas trop longtemps à l’extérieur. Vérifiez régulièrement qu’il n’attende pas à la porte et ne le laissez jamais toute la nuit dehors !
  • Protégez les coussinets de votre chat de même que toute autre partie sensible avec une pommade spéciale.
  • Ne laissez pas votre chat manger la neige, car elle pourrait lui provoquer des problèmes au niveau du tube digestif. Prévoyez toujours un petit bol d’eau pour que votre animal puisse s’hydrater à l’extérieur (et vérifiez qu’il n’ait pas gelé).
  • Après chaque sortie, rincez et essuyez bien ses extrémités pour éviter tout refroidissement, crevasse ainsi qu’une intoxication due au sel éparpillé sur le sol ou à l’antigel.
  • Attention aux chats cachés dans vos voitures ! Pour se protéger du froid, certains animaux ont tendance à s’abriter dans les moteurs, voire sur les pneus de nos véhicules. Vérifiez donc bien votre voiture avant de prendre la route !
  • Enfin, rappelons que, même si les températures baissent ou que votre compagnon reste bien au chaud à l’intérieur, il n’est pas à l’abri des parasites… qui se réfugient bien souvent dans nos foyers à l’arrivée de la période hivernale ! Une protection toute l’année est dès lors recommandée.

Certains chats, plus fragiles, affrontent difficilement le froid :

 

  • Les chats « nus » (Sphynx, Donskoy) ainsi que les races au poil plus court.
  • Les chatons et chats seniors.
  • Les chats d’intérieur qui sortent rarement et dont le pelage est donc moins fourni.
  • Ceux souffrant d’une maladie chronique d’une immunodéficience ou encore d’une infection.

Si votre petit compagnon est concerné, nous vous conseillons de le garder bien au chaud à l’intérieur de votre foyer.

BE-NON-20010002
Contactez-nous

Rejoignez la communauté ! Rendez-vous sur notre page Facebook pour faire le plein de trucs, astuces et conseils pour la santé et le bien-être de vos animaux ! 

Des questions, remarques ou suggestions ? 
Envoyez-nous un message via Facebook.