> Mon chien - Au quotidien > Choisir mon animal de compagnie
Choisir mon animal de compagnie

 

Ça y est ! La décision est prise : vous avez choisi d’accueillir un chien dans votre famille !

Loin d’être anodin, ce choix doit être murement réfléchi car il aura un impact important sur votre vie quotidienne. 

 

A quoi s’attendre quand on vit avec un chien ? Quelle race convient le mieux à mon style de vie ? Où adopter mon animal ?

Découvrez sur cette page tous nos conseils sur le choix de votre nouveau meilleur ami.

 

Le saviez-vous ?
En Belgique, plus d’1 ménage sur 5 vit avec au moins un chien.

Quelles questions se poser avant d’adopter un chien ?

Adopter un animal ne s’improvise pas ! Il s’agit d’une décision qui doit être longuement réfléchie et ce, avec toute la famille. En effet, acquérir un chien est un acte qui vous engagera pendant toute la vie de l’animal, soit entre 12 et 20 ans selon les races. 

 

Avant de prendre une décision, soyez donc bien conscient des responsabilités qu’une adoption implique et posez-vous trois questions essentielles : 

 

  • Ai-je le temps de m’occuper d’un chien ? 

Vivre avec un chien représente tout d’abord un changement au niveau de votre organisation quotidienne : qui se chargera de le nourrir ? de le promener ? de l’amener chez le vétérinaire ? Un chien demande donc beaucoup de temps et surtout de la patience : il casse, joue, salit, aboie, pleurniche, tombe malade. Votre emploi du temps est-il compatible avec la présence d’un chien ? 

 

  • Ai-je l’espace nécessaire pour l’accueillir ? 

Afin qu’il puisse s’épanouir au sein de votre foyer, un chien a besoin d’un espace de vie adapté à son âge, sa race et même son caractère. Il a également besoin de voir des lieux différents, de sentir des odeurs variées et inhabituelles ainsi que de croiser des congénères. Votre lieu de vie est-il adapté ? Un espace vert se situe-t-il à proximité ?

 

  • Ai-je les moyens financiers pour le prendre en charge ?

Un chien implique un coût financier non négligeable : alimentation, vaccination, antiparasitaires, visite annuelle chez le vétérinaire, garde pendant les vacances, sans oublier les potentiels problèmes de santé qui peuvent nécessiter des traitements à vie.

Mais le plus important ? Un animal a besoin de beaucoup d’affection !

Vous avez un enfant ou attendez un heureux événement ? L’ONE a réalisé une chouette brochure sur l’enfant et le chien. Découvrez-la ici.

Quelle race choisir ?

Petit ou grand ? A poils courts ou longs ? A l’intérieur ou à l’extérieur ? Avec plus de 300 races de chiens existantes, pas facile de faire un choix ! Cependant, en fonction de vos préférences, de la constitution de votre foyer ainsi que de votre lieu de vie, certaines races vous seront plus conseillées que d’autres. N’hésitez pas à demander conseil à un vétérinaire.

Chiot, chien adulte ou senior ?

Comme beaucoup de personnes, s’il s’agit de votre premier animal ou si vous avez des enfants, vous aurez peut-être envie d’accueillir un chiot au sein de votre foyer. Mais attention : un chiot est par définition un bébé ! Il sera nécessaire de consacrer beaucoup de temps à son éducation… et faire preuve d’une grande dose de patience pour passer outre ses (nombreuses !) bêtises. 

 

Et si vous optiez pour un chien adulte ? Contrairement aux idées reçues, les chiens adultes proposés à l’adoption ne sont pas forcément des chiens agressifs, caractériels ou présentant des difficultés d’adaptation. La plupart du temps, au-delà d’un an, la propreté est acquise, les bêtises ne sont plus qu’un lointain souvenir et l’animal est donc plus calme.

 

Pourquoi pas un senior ? Adopter un vieux chien, c’est souvent lui permettre de terminer paisiblement sa vie dans un foyer chaleureux. C’est aussi prendre un compagnon peu exigeant quant aux activités physiques : il peut donc s’adapter plus facilement en appartement ou convenir à une personne âgée. Enfin, pour des enfants, quelle belle leçon de vie et de responsabilité !

En refuge ou chez un éleveur ?

Quelle que soit l’option choisie, dans un refuge ou chez un éleveur agréé, le lieu d’adoption est une décision qui doit être bien réfléchie. 

 

Si vous souhaitez passer par un éleveur, assurez-vous de sa légitimité et réputation. Il existe malheureusement encore beaucoup de personnes peu scrupuleuses dans ce domaine… Avant toute adoption, renseignez-vous donc bien sur l’élevage et prenez d’abord un premier rendez-vous afin de découvrir l’animal et les conditions dans lesquelles il vit. 

  • Un éleveur doit toujours être en mesure de vous donner des informations sur les parents du chiot. Lors de votre première visite, insistez donc pour voir la mère du chiot, et si possible le père. 
  • L’environnement et l’état nutritionnel des animaux, tant la mère que les chiots, est un indicateur essentiel du sérieux d’un éleveur. 
  • Un professionnel consacrera également du temps à la socialisation du chiot et l’habituera à diverses situations.

Vous avez pris la décision d’adopter un chien dans un refuge ? Il s’agit là d’une très belle action qui permettra d’offrir une seconde chance à un animal dans le besoin. Qu’il s’agisse d’un jeune animal ou d’un chien plus âgé, celui-ci aura certainement déjà vécu pas mal d’expériences, qu’elles soient heureuses ou plus difficiles. Il sera donc important de vous renseigner au maximum sur ces antécédents tant familiaux, qu’environnementaux et de santé.

A l’adoption, le chien doit être identifié (puce électronique) et enregistré. Il doit être muni de son passeport européen ainsi que d’un certificat de garantie signé par les deux parties. Vérifiez également que son poil est propre, qu’il n’ait pas de signes de diarrhée au niveau de l’anus ou encore que ses yeux et son nez ne coulent pas (signes de possibles soucis de santé).

A quel âge adopter un chiot ?

Légalement, la vente d’un chiot n’est pas autorisée avant ses 7 semaines. Cependant, quelques semaines de plus en compagnie de sa mère ainsi que de ses frères et sœurs ne sera que bénéfique au développement du chien. Ainsi, nous vous recommandons d’adopter votre chiot vers l’âge de 8 semaines.

Ma chienne vient de mettre bas : puis-je vendre ses chiots ?

Si vous souhaitez vendre les petits de votre animal, vous serez considéré comme un éleveur occasionnel/ amateur (pas plus de deux portées par an) et devez au préalable obtenir un agrément (Wallonie, Bruxelles).

 

Attention : il est interdit de commercialiser un chien via les réseaux sociaux ! Si vous désirez vendre un animal, vous pouvez placer une annonce uniquement via des médias spécialisés (presse ou sites Internet) ou dans un commerce pour animaux qui agit en tant qu’intermédiaire.

 

Avant commercialisation, les chiens doivent être identifiés, enregistrés et le numéro de puce de l’animal doit obligatoirement figurer dans l’annonce.

 

Par ailleurs, comme c’est le cas pour les professionnels, vous devrez fournir une garantie à l’acheteur. En cas de décès causé par une des maladies faisant l’objet de la garantie, l’acquéreur d’un chien a droit au remboursement du prix. Pour ce faire, un vétérinaire agréé doit avoir constaté les symptômes dans les délais garantis et certifié la cause de la mort.

Pour en savoir plus sur l’achat et la vente d’un animal de compagnie, consultez le guide pratique de Test-Achats.

BE-NON-191200035
Contactez-nous

Rejoignez la communauté ! Rendez-vous sur notre page Facebook pour faire le plein de trucs, astuces et conseils pour la santé et le bien-être de vos animaux ! 

Des questions, remarques ou suggestions ? 
Envoyez-nous un message via Facebook.